TOURBIERE-PICTOGRAMME-RVB - CopieGestion de la Tourbière de la Guette

 

La Tourbière de la Guette s’étend sur plus de 1,3 km le long de la Guette, affluent du Barangeon. La rivière a déposé jadis une couche d’argile imperméable qui permet aujourd’hui à l’eau d’être retenue. C’est une tourbière dite « topogène », c’est-à-dire qu’elle est alimentée par les précipitations qui tombent sur le plateau sableux puis ruissèlent et s’infiltrent vers la tourbière.

Toubière de la Guette

Azurés papillons

Le site abrite un certain nombre d’espèces patrimoniales protégées au niveau national ou régional. Ces espèces sont d’autant plus menacées que la Tourbière de la Guette est en voie d’assèchement.
Naturellement, la tourbière évolue à l’échelle des ères géologiques en milieu humide boisé. Ce phénomène est accéléré par un bilan hydrique négatif. Ainsi la lande humide à Erica tetralix à tendance à se transformer en lande sèche altérée à Molinie et Callune. Parallèlement, l’invasion progressive des ligneux, en particulier les bouleaux, provoque une banalisation et un appauvrissement de la Tourbière.

La tourbière est reconnue comme ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Floristique et Faunistique) de type I et d’une intégration au site Natura 2000 « Sologne ». Depuis 2012 est labellisée Espace Naturel Sensible du Cher*.

Aujourd’hui la Tourbière de la Guette dispose de son plan de gestion réalisé par la Communauté de Communes des Villages de la Forêt via le Site de la Maison de l’Eau, conçu en partenariat avec la Mairie de Neuvy-sur-Barangeon, le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et l’ISTO (Institut des Sciences de la Terre) d’Orléans, le Conseil départemental du Cher, le Conservatoire des Espaces Naturels Région Centre-Val de Loire et Sologne Nature Environnement.

Des scientifiques à la tourbière : depuis 2008, le CNRS et l’ISTO d’Orléans étudient le site. Des recherches sont menées sur l’hydrologie, les plantes, le sol, …
Pour en savoir plus sur ces études, vous pouvez visiter ces deux sites web :
http://www.isto.cnrs-orleans.fr/index.php/les-contrats/region/537-carbiodiv
et http://www-projets.isto.cnrs-orleans.fr/principasol/

 

*Espace Naturel Sensible du Cher : la volonté du département est de connaître, protéger, gérer, valoriser les espaces du Cher. Le Conseil départemental a voulu préserver cette biodiversité en en créant 17 ENS.
En savoir plus sur les ENS ?